rockeurs Parc Yoyogi
Tokyo

Parc Yoyogi : le repère des rockeurs du dimanche

Les Etats-Unis, berceau du rock’n’roll ? Après une petite pause au Parc Yoyogi, le doute est permis ! Chaque dimanche matin, les rockeurs de Tokyo s’y donnent rendez-vous pour des sessions de danse effrénée.

Les bananes gominées tranchent de manière radicale avec les costumes uniformisés des « salary men » japonais ! Après avoir eu du mal à localiser le repère des « rockeurs du dimanche » (merci à mon sens de l’orientation redoutable qui m’a fait parcourir le Parc Yoyogi en long, en large et en travers), je finis par arriver à destination. Je m’arrête, avec l’impression d’avoir été « télé-transportée » loin, très loin du Japon.

Devant l’une des entrées du Parc Yoyogi, les rockeurs tokyoïtes, chaussés de santiags en cuir, dansent sans relâche sur leurs airs préférés. Ils arborent fièrement leurs tatouages et profitent de petites pauses pour recoiffer leurs cheveux gominés. La scène, surprenante en soi, détonne encore plus dans une société policée comme celle de l’archipel nippon.

rockeurs Parc Yoyogi
Cheveux gominés et tatouage apparent...

Une activité incontournable (et gratuite !)

Et c’est peut-être ce que j’ai préféré lorsque j’ai assisté à ce mini-show… décoiffant. Les danseurs vivent cette expérience à fond : pas de honte, pas de gêne, pas de peur du qu’en dira-t-on… Les rockeurs du Parc Yoyogi profitent de l’instant, se rêvent peut-être sur une scène au fin fond des Etats-Unis, accompagnés d’Elvis Presley, de Jimi Hendrix ou de Johnny Cash…

Leur passion est contagieuse et désormais, assister à une performance des rockeurs du Parc Yoyogi fait partie des activités incontournables (et gratuites !) lors d’un séjour au Japon.

La preuve ? Pendant mes vacances, la canicule n’a pas découragé les nombreux touristes venus admirer les danseurs. Il fallait pourtant une bonne dose de motivation pour assister au spectacle qui s’est déroulé sous un soleil de plomb. Les températures extrêmes n’ont pas non plus démotivé les rockeurs du Parc Yoyogi.

Les voir enchaîner les sauts, grand écart et autres pas de danse en plein cagnard forçait l’admiration. J’ai dû passer une bonne demi-heure à contempler les danseurs en savourant une glace (au thé matcha, bien sûr !)… Au final, une expérience sympathique et plutôt surprenante !

Suivez la musique…

Pour admirer les danseurs, rendez-vous le dimanche matin devant l’entrée du Parc Yoyogi. Attention ! Il ne s’agit pas de celle située à proximité du torii (la première à laquelle on accède en sortant de la station Harajuku).

Il faut, au contraire, dépasser cette entrée et continuer à marcher jusqu’à rejoindre « Harajuku Entrance ». C’est là que se retrouvent les amateurs de « rockabilly » ! Autre petite astuce pour trouver les rockeurs facilement : laissez-vous guider par la musique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.